Manager : 3 postures à adopter pour s’assurer un retour au bureau gagnant !

Retour bureau

La crise a mis en évidence un défaut du management ou plutôt un défaut de posture du manager

Le manager de 2021 n’a plus d’autre choix que de changer de posture. La crise sanitaire du COVID19, a mis en évidence un défaut de management à haute échelle. La pratique du command and control qui perdait du terrain depuis quelques années n’a désormais plus du tout sa place dans le monde de l’entreprise. Une nouvelle génération de managers plus humains doit voir le jour. 

Au Revoir reporting , bonjour autonomie ! 

Dans la nouvelle trousse à outils du manager, il doit y avoir de la flexibilité, de la prise en compte de l’équilibre vie professionnelle et personnelle de ses collaborateurs ( et surtout de lui-même), de la créativité et de la confiance. 2021 annonce l’ère de la co-construction

Voici 3 clés qui vous aidera à adopter le management performant post – covid

La posture du manager qui fait confiance :

Encourager le conflit !

Oui au conflit d’idée, non au conflit entre les personnes. Trop souvent, nous fuyons le conflit mais nous fuyons le mauvais. 

Le conflit entre les idées est une des clés de la réussite et de la performance d’une équipe. Il permet de confronter les points de vue et donc d’enrichir les perspectives. 

Le fonctionnement de la ruche en est un bel exemple. Au sein de la colonie, pas d’ego, pas de conflits entre les abeilles mais des divergences d’opinion marquées. 

Lors d’un essaimage par exemple, elles se challengent pour trouver un autre emplacement pour la colonie. L’enjeu est énorme car la moindre erreur entraînerait la mort de milliers d’abeilles et l’extinction probable de la colonie. Elles performent alors à 98% de réussite ! Comment font-elles ? Elles mettent en exergue leurs différences ! Elles osent affirmer leurs points de vue, ainsi elles obtiennent le meilleur résultat possible.

La réponse est dans l’affirmation de la différence. 

Donner leur votre ressource la plus chère 

Ce qui se passe chez les abeilles est sans nul doute un exemple à suivre. Pas si facile cependant de s’en inspirer au quotidien dans une équipe avec un passif et des rancœurs ancrées. 

Alors comment faire pour encourager l’expression de la divergence d’opinion ?

La première chose à faire est de créer un climat de confiance. 

Ayez confiance en vous !  

Commencer par accepter vos erreurs ! Un manager performant n’est pas un manager qui ne fait pas d’erreur, un manager performant est un manager qui accueille son erreur. 

C’est aussi la clé de la confiance, un manager qui reconnaît ses erreurs et un manager qui donne confiance. 

Ayez confiance en vos collaborateurs !

En toute transparence vous n’avez pas vraiment le choix. Le contrôle est une illusion, il est impossible de contrôler une personne, encore moins un collaborateur. Il sera aussi agréable qu’efficace de lui créer un espace d’expression, d’autonomie et donc de créativité. 

La clé ? Ayez confiance en vos collaborateurs !

Mais comment concrètement créer cet espace de confiance mutuelle. Donnez lui votre ressource la plus chère: votre temps. En tant que manager , nous sommes toujours débordés ou à plus juste titre dépasse le travail. Pourtant, la gestion du temps est la première marche de l’escalier qui nous mène vers la sérénité au travail. Et en donnant du temps à votre collaborateur vous lui montrez combien il est précieux !

Accordez-lui un temps de qualité et d’écoute : 30 min par semaine, toutes les semaines, toute l’année. 

La posture du manager qui se met en retrait

Ce qui se passe chez les abeilles

J’aime prendre le parallèle avec les abeilles, car je vous met au défi d’exceller dans votre activité autant qu’elles dans la leur. Saviez-vous comment fonctionnent les abeilles ? Il y a deux branches bien distinctes : 

  • le reproduction  : assurée par la reine et les faux bourdons
  • la production : assurée par les demoiselles

Il n’existe au sein de la ruche , aucune hiérarchie. La reine qui porte à elle seule le destin de la colonie, n’a aucun pouvoir de décision. Pourtant sans elle, rien ne peut se faire. En cas de mort de la reine, la colonie est désorientée, sans plus aucune cohésion !

La reine exerce un leadership de cohésion. Elle ne prend aucune décision stratégique mais elle crée le lien qui gouverne la colonie en émettant des phéromones. 

Place à la créativité

Je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut abandonner le déo le matin. Ce que les abeilles nous enseignent c’est que la place du manager n’est pas de dire comment faire les choses, mais pourquoi les faire. 

Et on revient alors sur la notion de confiance. En faisant confiance , vous donnez le droit à l’erreur et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, en donnant le droit à l’erreur ont augmenté la performance. Vos collaborateurs auront plus de place pour créer, pour se libérer de votre façon de faire et donc pour élargir le champ des possibles. 

Le command and control au-delà d’être obsolète est un système lourd qui vous fait perdre du temps et de la performance. 

Retirez vous ! Votre travail n’est pas de leur expliquer comment vous auriez résolu un problème, mais de leur ouvrir le chemin à comment ils envisagent la solution.

La posture de coach 

Faire grandir ses collaborateurs 

Comme vous l’avez compris , le rôle du manager est de faire grandir ses collaborateurs. C’est de les faire évoluer tout au long de leur carrière. Mais pourquoi ?

Rien n’est plus efficace que l’accompagnement personnalisé pour qu’une personne dépasse ses limites. Que diriez-vous de faire monter continuellement vos collaborateurs en compétence, de les voir évoluer au sein de votre équipe. De les voir se surpasser et donc d’engendrer des résultats en conjuguant bien-être , résultat personnel et performance

Mais alors comment s’y prendre?

Coacher ses collaborateurs nécessite de changer de “mindset”. Vous devrez aborder vos collaborateurs autrement, considérer l’erreur comme un devoir qui permet d’apprendre, et voir vos collaborateurs comme des superhéros au potentiel de croissance infini. Reformuler ses questions et accompagner le dans la résolution de ses erreurs. 

La clé du bien – être au travail ?

Je ne me sens jamais aussi bien dans mon travail que lorsque je crée quelque chose de nouveau qui représente un challenge. Et c’est l’une des clés pour atteindre l’état de flow mis en lumière par le célèbre psychologue Mihaly Csikszentmihalyi

Être un manager qui challenge ses collaborateurs dans la bienveillance et en acceptant les erreurs, voilà la clé pour motiver vos collaborateurs tout en obtenant des résultats. La bienveillance est compatible avec la performance. Votre posture permet cette réalisation en 

6 point clès : 

  • Etre à l’écoute et leur donner des objectif clair
  • permettre à vos collaborateurs d’augmenter leurs panels de compétence, 
  • donner du sens à ce qu’ils font 
  • leur faire des feedbacks immédiats 
  • leur donner de l’autonomie
  • et les challenger. 

Si vous souhaitez aller plus loin pour adapter votre posture de manager, contactez moi, Abeille La Vie aura a cœur de vous accompagner pour vous aider à retrouver de la sérénité dans votre management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.